Crédit immobilier : les effets de la loi logement

Les primo-accédants qui ont l’intention d’acquérir leur premier logement risquent de se heurter à des embûches. En effet, avec l’adoption du projet de loi Elan, de nouvelles mesures viendront bouleverser le secteur de l’immobilier. Pour rappel, que ce soit à travers un crédit immobilier ou une épargne, les acheteurs sont ceux qui apportent du dynamisme au marché.

Néanmoins, les dispositions de la loi Elan devraient compromettre les projets des primo-accédants, car la réforme du PTZ (Prêt à taux zéro) et la suppression de l’APL accession devraient se faire progressivement d’ici 2020. Il s’agit des aides de l’État destinées aux futurs acquéreurs aux revenus modestes.

credit immo.GIF
La loi logement influencera le budget des ménages

Selon les professionnels de l’immobilier, ces mesures ont une influence sur le budget des ménages. De ce fait, ceux qui sont éligibles au PTZ et à l’APL accession verront leur taux d’endettement augmenter. En plus de cela, pour pouvoir acquérir le bien immobilier qu’ils souhaitent, ils devront allonger la durée de remboursement de leur emprunt.

Selon Philippe Taboret, le directeur général adjoint du réseau Cafpi, près de 50 000 projets seront affectés par les mesures de la loi Elan. Par ailleurs, l’État réalisera des pertes en termes de recettes fiscales, de taxe d’aménagement et foncière. Il faut également y inclure les impôts redevables par les promoteurs. Restez connectés, d’autres informations sont à venir !

 

Assurance emprunteur : les raisons d’opter pour un contrat individuel

Conformément à la loi, l’assurance emprunteur est facultative au moment de la souscription d’un crédit. Cependant, pour un prêt à l’habitat ou un montant important, les établissements bancaires exigent la souscription d’une assurance. Cette dernière protège les parties signataires en cas d’invalidité, de décès, de perte d’emploi ou encore d’incapacité temporaire. De ce fait, l’assurance emprunteur rembourse une partie des mensualités dues par le client ou l’intégralité du capital qu’il reste à payer.

assurance 1
L’assurance de prêt individuel permet de faire des économies

Le contrat peut être conclu auprès de l’organisme prêteur ou d’une compagnie tierce. Cette dernière option serait plus avantageuse pour l’emprunteur. Il faut savoir que 88 % des souscripteurs choisissent l’assurance proposée par l’organisme prêteur. Or, en optant pour un contrat individuel et faisant ainsi jouer la concurrence, l’emprunteur bénéficie d’une offre adaptée à sa situation. Ainsi, il peut ajouter ou supprimer des clauses et faire des économies. Pour rappel, avec une assurance groupée, les tarifs et les garanties sont les mêmes pour tous les adhérents.

Depuis la loi Lagarde de 2010, les emprunteurs ont la possibilité de choisir librement leur assureur. De plus, avec l’amendement de la loi Bourquin, tout souscripteur d’une assurance de prêt peut en changer une fois l’an en tenant compte de l’équivalence des garanties. L’emprunteur doit toutefois respecter un préavis de deux mois avant la date d’anniversaire du contrat.

Le crédit bancaire se porte bien en zone euro

La Banque centrale européenne indique dans son rapport trimestriel que les conditions de crédit bancaire se sont améliorées en zone euro. Quel que soit le type d’emprunt, la demande des ménages a augmenté de janvier à mars. Cela est dû aux taux d’intérêt bas. Portées par ces améliorations, les entreprises en ont profité pour réaliser des projets d’acquisitions et d’investissement.

credit croissance
Les ménages et les entreprises profitent de conditions favorables

Retenez que les conditions de crédit favorables devraient se poursuivre au cours du second trimestre, car les établissements bancaires de la zone euro envisagent d’améliorer leurs critères d’attribution.

Regroupement de prêt : une option envisageable pour les seniors

Face à une diminution du budget au départ à la retraite, le regroupement de prêts serait une option envisageable pour les seniors. En effet, certains organismes prêteurs proposent des formules adaptées à la situation des retraités. Ceux qui présentent une capacité de remboursement et un taux d’endettement équilibré peuvent emprunter après l’âge de 65 ans. Toutefois, il est recommandé de souscrire une assurance emprunteur afin de prévenir toute difficulté de remboursement. Attention, certains organismes de crédit imposent également un âge de fin de prêt fixé entre 80 et 95 ans.

assurance de pret
Le regroupement de prêts permet d’alléger les dépenses

Crédit : il serait mieux d’emprunter avant la retraite

Si vous êtes à la retraite et souhaitez emprunter pour concrétiser un projet, sachez que chaque établissement bancaire a ses propres critères pour accorder un crédit. Cela va de l’apport personnel au taux d’intérêt en passant par l’âge de l’emprunteur. Ainsi, une récente étude de Vousfinancer indique que 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans. Il y a cinq ans de cela, les plus de 50 ans représentaient 11 %.

credit99
Les charges d’emprunt mensuelles seraient plus élevées après la retraite

Cette augmentation du nombre d’emprunteurs s’explique par plusieurs facteurs. En effet, les organismes de crédit font davantage confiance aux seniors, car ils empruntent sur de courtes durées, ont un apport personnel, sont déjà propriétaires ou offrent des garanties. Par ailleurs, il faut noter qu’ils n’ont pas d’enfants. Ils ont donc moins de charges.

Retenez que l’âge limite pour souscrire un crédit dépend de l’organisme prêteur. Cependant, selon le sondage, les taux d’assurance de prêt sont plus élevés pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Il serait donc préférable pour l’emprunteur de contracter un crédit pendant qu’il est encore en activité. D’ailleurs, selon la Cnav (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse), le passage à la retraite entraîne une baisse de 15 à 40 % des revenus. En moyenne, le montant de la pension mensuelle est de 1 086 euros.

Le crédit consommation finance votre projet de décoration

Avec l’arrivée des beaux jours, vous pourriez avoir envie de renouveler votre décoration. Il faut savoir que cela représente certaines dépenses. Afin de compléter votre budget, avoir recours au crédit consommation serait une option non négligeable. De cette manière, vous pourrez entamer votre projet décoration d’intérieur sans vous priver. Il existe des agences de crédit régionales qui proposent des formules adaptées à chaque emprunteur et à des taux compétitifs.

Pour savoir quel type de crédit est le mieux adapté à votre situation financière, il est important d’effectuer une simulation de crédit afin d’évaluer votre capacité d’emprunt. Il vous est possible d’utiliser un calculateur de prêt en ligne ou de vous faire guider par un conseiller en agence.

credit1
Une formule pour financer le renouvellement de votre déco

En ce qui concerne la réalisation des travaux, il serait mieux de faire appel à des professionnels en bâtiment. Par exemple, pour améliorer l’esthétique de votre habitat, vous pouvez solliciter un architecte d’intérieur. Voici les dernières tendances déco que vous pourriez adopter :

  • La customisation des meubles avec du marbre adhésif
  • Les objets en laiton et en velours
  • Les couleurs de saison comme le jaune curry, le bordeaux ou encore le bleu paon

Avant d’entamer des travaux, pensez à définir un budget en fonction des estimations des professionnels du bâtiment. Si vous avez recours au prêt à la consommation, retenez qu’un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.

Crédit immobilier : l’intérêt de faire construire son logement

Si vous vous apprêtez à souscrire un crédit immobilier pour devenir propriétaire, sachez que vous avez tout intérêt à investir dans la construction d’un logement plutôt que d’acheter.

credit.GIF
Faire construire son logement peut être avantageux

En effet, opter pour un habitat neuf permet de faire des économies d’énergies. En effet, les nouvelles constructions sont conformes à la réglementation thermique.

Par ailleurs, le contrat de construction prévoit plusieurs garanties qui protègent le propriétaire en cas de vices cachés, d’équipements défaillants ou encore de dégâts en lien avec les travaux de construction. Enfin, au niveau de la fiscalité, les acquéreurs peuvent bénéficier d’une exonération de la taxe foncière.

Crédit immobilier : profitez des taux bas pour investir

Le rapport publié par l’observatoire Crédit Logement-CSA indique que les taux d’intérêt sont inhabituellement bas pour le mois de mars. Ainsi, les particuliers qui souhaitent souscrire un crédit immobilier peuvent profiter d’un taux de 1,73 % sur 25 ans, 1,46 % sur 20 ans, et 1,29 % sur 15 ans.

credit immo.GIF
Les taux d’intérêt seront bas jusqu’à la fin de l’année

Par ailleurs, les conditions d’emprunt sont semblables à celles de l’année dernière où les pourcentages étaient également bas. Retenez que, depuis 2016, les taux d’intérêt évoluent autour de 1,50 %. Les observateurs prévoient une hausse maximale à 1,70 % d’ici la fin de l’année. C’est l’occasion d’investir dans l’immobilier.

Le taux de l’usure en vigueur depuis le 1er avril 2018

Depuis le 1er avril 2018, le taux de l’usure est de 13,85 %. De ce fait, les établissements bancaires ne peuvent pas appliquer des taux d’intérêt supérieurs à ce pourcentage. Pour rappel, le taux de l’usure est calculé en fonction des pourcentages qui sont pratiqués par les banques au cours du trimestre précédent. Ainsi, un prêt est usuraire lorsque le taux effectif global du crédit est supérieur à celui qui a été pratiqué par l’ensemble des organismes prêteurs. Pensez à vérifier que le TAEG de votre crédit ne dépasse pas ce chiffre.

taux.GIF
Les organismes de crédit doivent respecter le taux de l’usure

Crédit : les étapes à respecter avant de s’engager

Avant d’accepter une offre de crédit, il est important de se poser des questions et de vérifier que le montant est adapté à votre situation. Pour cela, les organismes prêteurs mettent divers outils à la disposition des emprunteurs. C’est le cas de la calculette de prêt qui permet de connaître précisément le montant des remboursements.

credit6.GIF
Pensez à vérifier les caractéristiques de l’offre de crédit avant de signer

Il faut aussi bien étudier l’offre préalable de prêt. Retenez que la validité de ce document pour le crédit à la consommation est de 15 jours. Enfin, pensez à vérifier