Un voyage à l’étranger demande un gros financement

vacances

Un prêt voyage pour financer vos vacances

Qui ne souhaite pas faire un voyage à l’étranger en compagnie de sa famille ? Toutefois, ce genre de projet requiert un gros budget. Ainsi, un crédit peut alors être utile pour payer tout ce dont vous avez besoin. Par exemple, vous aurez l’occasion de financer vos billets d’avion, votre logement et également vos loisirs. De ce fait, vous pourrez souscrire un prêt voyage auprès d’un organisme préteur. Notez qu’il est également possible de faire votre demande de prêt en ligne.

Un courtier pour vous aider dans votre demande de prêt

courtier

Découvrez les services d’un courtier

Pour négocier les meilleures offres de prêts, vous pouvez vous tourner vers un courtier. En effet, de nombreux emprunteurs font appel à ce dernier afin de contracter leur crédit. Ce professionnel a pour rôle de vous présenter de nombreuses offres de financement et d’assurance emprunteur. En confiant sa recherche du bon taux à un courtier, vous serez aptes à découvrir les meilleures opportunités rapidement. Par ailleurs, celui-ci touche une commission par l’organisme financier qu’il est employé. Ainsi, dans plusieurs cas, l’emprunteur n’a rien à débourser pour ces services.

Apport personnel : les effets sur la souscription d’un crédit

Les ménages qui souhaitent devenir propriétaires doivent souvent passer par un crédit immobilier pour financer leur acquisition. Cela étant dit, l’attribution d’un emprunt ne se fait pas automatiquement. Il faut respecter certaines étapes comme la simulation, la constitution du dossier et la validation de celui-ci. Parmi toutes ces démarches, l’apport personnel tient une place importante.

Plus précisément, l’apport personnel est une somme dont dispose le souscripteur pour acheter un bien immobilier ou pour effectuer des travaux au sein de son logement. Ce fonds peut être constitué en épargnant ou encore en acceptant un héritage familial. Retenez qu’une personne peut tout de même contracter un crédit sans apport. Toutefois, il est recommandé d’avoir au moins 10 % du montant de l’achat.

credit.01.GIF
L’apport personnel est une somme d’argent que l’emprunteur possède

Ainsi, l’apport personnel offre une sécurité pour les établissements prêteurs, car cela montre que l’emprunteur a les moyens de rembourser ses emprunts et qu’il possède un bon profil. D’ailleurs, ils se fondent souvent sur cette somme pour accorder un crédit. Selon les observateurs, l’apport personnel offre aussi l’opportunité de négocier le taux d’emprunt lors de la souscription du prêt.

L’emprunteur a donc tout intérêt à faire jouer la concurrence afin de profiter de conditions avantageuses. Bien entendu, ces dernières dépendront du volume de l’apport personnel. D’après les chiffres de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution), 2 achats sur 5 s’effectuent avec au moins 15 % d’apport.

Crédits : les conditions d’emprunt sont toujours favorables

La baisse des taux d’intérêt contribue au maintien de la demande sur le marché des crédits. En effet, avec des conditions d’emprunt favorables, les ménages continuent à emprunter. D’ailleurs, les organismes prêteurs en profitent pour attirer de nouveaux clients.

creditss.GIF
La production de crédits se porte bien

Ainsi, les prêts à l’habitat sont en hausse. En revanche, les emprunteurs sont peu nombreux à demander la renégociation de leurs crédits.

Sachez qu’au niveau des prêts à la consommation, les nouvelles réglementations sur le secteur n’ont pas freiné les particuliers dans leur demande d’emprunt.

Crédits : souscrire un prêt en étant intérimaire

Le contrat de travail en intérim est régi par le Code du travail. Ce type d’activité est temporaire. De ce fait, les organismes prêteurs sont plus réticents à accorder des crédits à cette catégorie socio-professionnelle. Selon les banques, le statut d’intérimaire n’est pas stable. Or, elles doivent s’assurer que les emprunteurs sont en mesure de rembourser leurs prêts.

Pour aider les intérimaires dans leurs démarches, le FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) a été mis sur pied. Il s’agit d’une association à but non lucratif qui est financée par les agences d’intérim. Le but est de faciliter l’accès au crédit ou au logement et de soutenir le financement des projets. Cela consiste, par exemple, à attribuer des aides au logement, à l’accession à la propriété et des crédits travaux, entre autres.

cdd1.GIF
Les intérimaires peuvent emprunter sous certaines conditions

Pour obtenir un crédit en étant intérimaire, il est nécessaire d’avoir au moins deux ans d’activité en continu. Sinon, les conditions d’éligibilité peuvent être plus strictes. Les banques peuvent exiger au moins 1600 heures d’ancienneté en intérim, correspondre aux conditions habituelles d’une demande de financement ou encore d’être en mission lors de la demande d’emprunt.

Néanmoins, les personnes qui ont des missions en intérim de manière régulière avec des revenus stables peuvent faire une demande de prêt personnel. Pour que le dossier soit accepté, il est nécessaire d’être en activité et avoir 600 heures de mission d’intérim au cours des 12 derniers mois. Ainsi, les personnes sous ce statut ont le choix entre le FASTT ou les organismes prêteurs classiques.

La production des crédits aux particuliers selon la Banque de France

La Banque de France a récemment fait le point concernant la production des crédits aux particuliers au mois de septembre.

credit
L’encours aux crédits destinés aux particuliers

Ce rapport fait ressortir la croissance annuelle du prêt à l’habitat. Une progression de 6,1 % est à noter à ce niveau. C’est sans aucun doute dû à la stabilité des taux d’intérêt pratiqués sur le marché de la pierre.

Quant à la production du crédit à la consommation, elle connait une légère baisse. En un an, soit de septembre 2016 à 2017, l’encours est passé de 6,0 % à 5,7 %.

Crédit à l’économie : les prévisions pour le quatrième trimestre

Il semblerait qu’une hausse soit à prévoir au niveau des demandes de crédit à l’économie dans la zone euro d’octobre à décembre. C’est ce qu’a fait ressortir l’enquête trimestrielle de la Banque centrale européenne.

credit.jpeg
Les prévisions concernant la production des crédits à l’économie au quatrième trimestre

Après avoir mené l’enquête auprès de 134 établissements prêteurs, l’institution de Francfort indique que les conditions d’octroi liées au crédit aux entreprises, au prêt à l’habitat ainsi qu’au crédit à la consommation devraient rester stables au cours des trois derniers mois de l’année.

Cela n’a rien d’étonnant étant donné que la BCE maintient son principal taux directeur à 0 %. Cela implique que les banques qui ont besoin de liquidités à court terme, soit en une semaine, peuvent obtenir le capital demandé à un taux de refinancement minimum. À leur tour, les organismes financiers sont ainsi en mesure d’accorder des crédits aux entreprises ainsi qu’aux ménages à un tarif abordable.

Entrepreneurs, primo-accédants et investisseurs, si vous souhaitez concrétiser vos projets, c’est le moment ou jamais de lancer votre requête de financement.

Bien que les conditions d’octroi des crédits soient intéressantes actuellement, n’oubliez pas qu’il y a toujours une marge de négociation. Pour faire une bonne affaire, pensez à présenter un bon dossier. Cela fera certainement pencher la balance en votre faveur !

Crédit à l’économie : la production des prêts selon la Banque de France

La Banque de France a récemment fait le point sur la production du crédit à l’économie. Selon le dernier communiqué de la BdF à ce sujet, il semblerait que ce secteur d’activité ait généré 2 243 milliards d’euros fin août 2017. Annuellement, cela représente une hausse de 5,5 %. Cette somme a notamment été mobilisée par les entreprises ainsi que les ménages.

credit
L’encours des prêts aux entreprises, à l’habitat et à la consommation

En effet, il s’avère que plus d’un million de sociétés, dont des Petites et Moyennes Entreprises (PME) financent leurs activités grâce au crédit. D’un point de vue journalier, 866 millions d’euros de nouveaux prêts sont octroyés aux entreprises afin de les aider à investir dans de nouveaux équipements de production et à combler leurs besoins de trésorerie. Cela constitue une croissance annuelle de 5,1 %.

Quant aux projets des particuliers, ils sont couverts à hauteur de 1 136 milliards d’euros par les banques. D’août 2016 à 2017, la progression annuelle affiche une tendance haussière s’élevant à 6,1 %.

Au mois d’août, 20,1 milliards d’euros de nouveaux crédits ont été accordés aux ménages. Ce capital était destiné à la réalisation des projets portant sur l’immobilier et la consommation, notamment à hauteur de 15,1 milliards d’euros et 5 milliards d’euros respectivement.

Affaire à suivre !

 

Prêts et aides : les dispositifs qui vous aident à améliorer votre logement

Vous souhaitez procéder à l’amélioration de votre habitat ? Sachez que divers prêts et aides sont susceptibles de vous soutenir dans la réalisation de ce projet. Voici quelques-uns des dispositifs sur lesquels il vous est possible de vous reposer pour couvrir les frais générés par des travaux d’amélioration dans votre logement :

  • L’Anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) ;
  • la caisse de retraite ;
  • un prêt de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ;
  • l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) ;
  • l’aide à l’insonorisation, notamment si vous résidez à proximité d’un aéroport.
pret-travaux
Les prêts et les aides qui vous aident à améliorer votre logement

Crédits au secteur privé : la production dans la zone euro

La Banque Centrale Européenne a fait le point sur la production des crédits au secteur privé dans la zone euro. Selon l’étude menée par la BCE, il semblerait que :

  • Les crédits à la consommation aient fortement été plébiscités, notamment à hauteur de 4,7 % en mars, contre 4,1 % en février.
  • Les prêts à l’habitat affichent, eux, une progression de 0,2 % en un mois.
  • Les emprunts accordés aux entreprises aient eu droit à une croissance annuelle soutenue. Ce mode de financement a notamment progressé de 1,6 de mars 2016 à 2017.

Affaire à suivre !

credits-zone-euro.jpeg
Les crédits octroyés dans la zone euro