Extérieur : un prêt pour refaire la déco de votre jardin

jardin.GIF

Un crédit pour relooker son extérieur

Vous envisagez de refaire votre extérieur, toutefois vos finances sont dans le rouge ? Sachez que souscrire un prêt travaux en ligne vous permettra de récolter les sous nécessaires. Par ailleurs, c’est une méthode rapide puisque vous n’aurez pas besoin de vous rendre en personne chez un organisme préteur. Néanmoins, il est important de bien vous renseigner à ce sujet avant de vous lancer dans ce genre de transaction. En premier lieu, il est essentiel de faire une simulation d’emprunt afin d’avoir une idée des mensualités que vous paierez si votre demande de crédit est validée. Il faut également vous documenter à propos du Taux Annuel Effectif Global (TAEG) pour connaître le montant total de cette transaction.

Pour revenir à la déco de votre jardin ou de votre terrasse, vous pourrez miser sur la récup’ ! En effet, c’est la tendance du moment. De plus, elle vous permettra de faire des économies. La récupération d’objets est une bonne façon de créer une décoration unique et personnalisée. Par exemple, pour un grand jardin, le DIY vous donnera la possibilité d’adapter l’aménagement de votre extérieur selon l’espace dont vous disposez. Il faut également noter que le recyclage vous permettra de faire revivre vos vieux objets.

L’investissement locatif dans l’ancien est une opération avantageuse

L’introduction de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et l’augmentation de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) améliorent les conditions de l’investissement locatif dans l’ancien. Malgré la hausse du prix de l’immobilier, il s’agit d’un projet qui peut être réussi si l’investisseur trouve un bon emplacement et s’il effectue des travaux de rénovation.

En effet, les logements anciens doivent être rénovés afin d’être aux normes. En plus de cela, le confort a une place importante pour les locataires. De ce fait, les propriétaires ont tout intérêt à améliorer leurs biens immobiliers. Le financement de la rénovation des logements peut être fait à travers un emprunt travaux. Retenez qu’une habitation rénovée a une valeur ajoutée et que les investisseurs ont davantage de chances de trouver des locataires.

credit immobilier - investissement locatif
L’investissement locatif est rentable à long terme

Afin d’augmenter les bénéfices de l’investissement immobilier, il serait donc judicieux de faire des aménagements dans le bien loué. Plusieurs dispositifs peuvent compléter le budget des investisseurs. Cela concerne, par exemple, la loi Malraux qui permet de bénéficier de déductions fiscales allant jusqu’à 400 000 euros. Il y a également le Pinel ancien, le régime LMNP (Loueur meublé non professionnel) ou encore le PTZ (Prêt à Taux Zéro) et le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) pour les travaux de rénovation énergétique.

Les professionnels de l’immobilier recommandent d’investir dans des zones urbaines, et en particulier dans les centres-villes. Ce sont des endroits où la demande des étudiants et des touristes est élevée. Toutefois, il est important de retenir que le projet de loi ELAN risque d’introduire le plafonnement des loyers.

Crédit immobilier : la position de la France au niveau européen

L’étude annuelle sur le crédit immobilier résidentiel en Europe révèle que le France se place dans les premiers rangs en matière de dynamisme du marché. Cela s’explique par les taux d’intérêt bas et le pouvoir d’achat stable des ménages dans l’Hexagone. La France se classe ainsi en troisième position derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La position de la France au niveau europeen.GIF
La France se place en troisième position au niveau européen

Le sondage montre également de la production de crédits immobiliers en France est supérieure à la moyenne européenne, soit 6 % contre 4,3 %. Cette situation favorable qui a marqué l’année 2017 devrait continuer dans les mois à venir.

Achat immobilier : les Français ne souhaitent plus payer de loyers

L’une des raisons qui poussent les Français à effectuer un achat immobilier est la substitution des loyers par le paiement de mensualités. En effet, selon une étude réalisée par la HSBC, le fait d’acheter un bien immobilier est un signe de réussite. Plus d’un acheteur sur trois révèle qu’il préfère rembourser des mensualités plutôt qu’un loyer. Ce sont davantage les Millenials qui souhaiteraient mettre un terme à la location. D’ailleurs, 21 % d’entre eux souhaiteraient avoir un retour sur leur investissement.

credit immo
Les Français préfèrent être propriétaires que locataires

Immobilier : les conditions d’emprunt favorables devraient perdurer

Avec des taux de crédit immobilier favorables en 2018, la majorité des professionnels du secteur sont optimistes. D’ailleurs, selon le 11ème Baromètre du moral des experts de l’immobilier, cela représente 77 % des personnes.

marché immo.GIF
Les professionnels du crédit immobilier sont optimistes

Certes, de nombreux professionnels trouvent que le marché de l’immobilier a progressé ou s’est stabilisé depuis le début de l’année 2018. Toutefois, une partie d’entre eux considèrent que la situation s’est dégradée. En effet, le pourcentage a augmenté par rapport à l’année dernière et il serait 26 % contre 11 % en 2017. Il faut noter que les optimistes se situent majoritairement en Ile-de-France (89 %). La province représente uniquement 75 %.

La principale raison qui explique cet optimisme est la baisse des taux d’intérêt. De ce fait, les particuliers sont plus nombreux à se lancer dans l’acquisition immobilière. Le Baromètre indique que 56 % des professionnels pensent que les prix vont rester stables dans le neuf et dans l’ancien, 52 % considèrent que les tarifs resteront constants pour le reste de l’année.

Au niveau des mesures prioritaires, 70 % des professionnels de l’immobilier pensent qu’il faudrait simplifier les règles et les procédures d’urbanisme et 74 % souhaiteraient le rétablissement de l’APL accession. Dans tous les cas, il est prévu que les conditions d’emprunt favorables durent jusqu’à la fin de l’année.

Immobilier : le pouvoir d’achat des ménages en France

Selon l’Observatoire Crédit/logement, le pouvoir d’achat immobilier des Français est stable. Cependant, il est en baisse de 62 % dans les villes de plus de 100 000 habitants. Sur les 20 plus grandes villes françaises, 5 d’entre elles présentent une augmentation du pouvoir d’achat, 8 montrent une baisse et 7, une stabilité. Il faut noter que la diminution des taux d’intérêt a contribué à l’intérêt des Français pour ce marché. Toutefois, il est plus difficile d’accéder à la propriété dans les villes où il y a une activité économique dynamique. À partir de ce constat, Paris reste la ville la plus chère de France.

protection conso
Le pouvoir d’achat immobilier varie d’une ville à l’autre

Marché immobilier : une hausse de 3 % est attendue

Le record des ventes enregistré sur le marché immobilier en 2017 a été de 968 000. Selon les économistes du Crédit Agricole, il devrait y avoir un ralentissement des activités en 2018 et 2019. En effet, la conjoncture défavorable comme les taux obligatoires ou encore la politique de la BCE (Banque Centrale européenne) vont provoquer une hausse graduelle des taux d’intérêt. En plus de cela, avec la réforme du PTZ (Prêt à Taux Zéro) ainsi que les autres aides de l’État, les économistes prévoient une augmentation du prix de vente de 3 %. Il est donc attendu que le nombre d’achats se réduit en 2019.

immobilier.GIF
Un ralentissement du marché immobilier est prévu en 2019

Le pouvoir d’achat immobilier a augmenté en dix ans

Selon une étude réalisée par Meilleurtaux.com, le pouvoir d’achat immobilier a augmenté de plus de 36 % sur les dernières années. Cela s’explique par trois facteurs :

  • Les taux d’emprunt favorables : 5,30 % en octobre 2008 contre 1,65 % en février 2018
  • La baisse de 30 % des revenus nécessaires pour contracter un même montant qu’il y a dix ans
  • La diminution du montant des mensualités de remboursement au fil des années : une baisse de 400 euros en moyenne.

Les conditions sont donc favorables pour investir dans l’immobilier.

immobilier.GIF
Le secteur de l’immobilier a évolué au cours des dix dernières années

Immobilier : les taux d’intérêt restent bas

Que ce soit dans le neuf ou l’ancien, le marché de l’immobilier se porte bien. En effet, les taux d’intérêt sont en moyenne à 1,5 % en février 2018. Ainsi, ils retrouvent le niveau atteint il y a un an. Il faut savoir que cette baisse des pourcentages n’est avantageuse que pour les emprunts sur une durée de remboursement de 20 et 25 ans.

Pour l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les conditions de financement et de refinancement de la production de crédits favorables sont les principales causes de cette baisse des taux d’intérêt. De plus, la concurrence entre les établissements financiers a une influence sur les chiffres.

credit 2
Les taux des crédits immobiliers affichent une baisse

En ce qui concerne la durée des prêts, en février, le délai est de 233 mois dans l’ancien et 225 mois dans le neuf. Sur un an, les observateurs indiquent qu’il y a eu un allongement de 5 mois. Néanmoins, avec la suppression des aides comme l’APL Accession et le PTZ (Prêt à Taux Zéro) dans certaines zones, la durée de remboursement des crédits immobiliers dans le neuf a diminué.

Pour rappel, depuis avril 2017, le marché de l’immobilier a connu un ralentissement qui s’est étalé sur plusieurs mois. Certes, la demande s’est accélérée en novembre lors de l’annonce de l’aménagement des aides à la primo accession. Toutefois, dans l’ensemble, ce secteur connaît une dégradation au niveau des crédits accordés (-13,4 %) et de la production (-6,3 %).

Crédit immobilier, les étapes à suivre avant d’acheter un appartement

Souhaitez-vous acheter un appartement en ayant recours à un crédit immobilier ? S’il s’agit de votre première acquisition, voici les étapes à suivre avant de vous lancer.

La situation géographique est un critère important lorsque vous vous apprêtez à acheter un bien immobilier. Pour réduire les frais de déplacement ainsi que les taxes d’habitation et foncière, il serait mieux d’opter pour un appartement qui se trouve à proximité des infrastructures citadines.

Un autre critère à prendre en considération est le type de bien immobilier. Il faut savoir qu’un logement neuf coûte 15 % à 20 % plus cher qu’un achat dans l’ancien. En effet, le coût des constructions, la marge du promoteur et le prix du terrain sont inclus dans le prix de vente.

financement-immobilier
L’achat d’un appartement avec un crédit immobilier

Ainsi, pour financer l’achat de votre appartement, il est nécessaire de prendre en compte ces éléments dans votre budget. Vous pouvez compléter votre crédit immobilier avec un apport personnel. Il existe diverses solutions de financement comme le PTZ + (prêt à taux zéro renforcé), le prêt épargne logement et le prêt action logement, entre autres.

Attention, à compter du 1er janvier 2018, les aides au logement ne sont plus attribuées dans le cadre de l’accession à la propriété. Cela s’applique pour les contrats signés à compter de cette date. Dans certaines zones, l’APL pour les prêts et contrats de location-accession sera étendu jusqu’en janvier 2020.