Taux d’intérêt : la renégociation d’un crédit immobilier

Comment faire pour convaincre le banquier de revoir le taux d’intérêt d’un crédit immobilier à la baisse ? Si vous vous retrouvez dans cette situation, il serait mieux de vous diriger vers l’agence qui a consenti l’emprunt afin d’obtenir de meilleures conditions de financement.

Il faut retenir qu’à la fin de l’année dernière, le taux d’intérêt moyen pour des prêts de n’importe quelle durée était fixé à 1,54 %. En 2015 et 2016, le pourcentage était de 2,1 et 2,2 respectivement. Vous l’aurez compris, la situation est plutôt favorable pour tenter d’obtenir de nouveaux tarifs.

taux dint
Des taux d’intérêt favorables encouragent la renégociation du contrat

Ce sont uniquement les prêts classiques à taux fixe qui peuvent être renégociés. L’objectif est d’obtenir un pourcentage plus bas que celui qui était pratiqué lorsque vous avez signé votre contrat. Pour que cette démarche soit profitable, il est nécessaire d’y avoir recours dès le début de la période de remboursement.

Pour rappel, vous payez davantage d’intérêts au commencement du contrat. Le but de la renégociation serait ainsi de réduire la durée des remboursements, de diminuer les mensualités et le coût global du crédit. Si vous souhaitez savoir si cette démarche est adaptée à votre situation, n’hésitez pas à consulter le tableau d’amortissement de votre organisme bancaire. Vous pouvez également faire une simulation en ligne.

L’immobilier ancien affiche une hausse partout en France

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier ancien, sachez que ce secteur a connu une hausse de prix en 2017. La région la plus touchée, c’est l’Aquitaine avec un taux d’augmentation de 8,2%. Selon l’observatoire des prix immobiliers, en moyenne, l’accroissement est de 4,4% partout en France. Par ailleurs, le Poitou-Charentes et la Champagne-Ardenne sont en deuxième et troisième position. En fin de classement, on retrouve la Haute-Normandie et le Languedoc-Roussillon qui affichent une légère hausse de 0,5% et 1,5% respectivement. Alors, n’oubliez pas de prendre en compte ces facteurs avant de vous lancer.

immo anci
Le prix de l’immobilier ancien est en hausse dans plusieurs régions

 

Acquisition immobilière : les points bloquants

Bien que les Français soient de plus en plus nombreux à investir dans la pierre, tout le monde ne peut procéder à une acquisition immobilière. Parmi les points bloquants mentionnés par les particuliers lors de l’interview d’Elabe pour le Crédit Foncier se trouvent :

  • Le prix du logement. Ce dernier est de plus en plus élevé, notamment dans les grandes villes ;
  • un pouvoir d’achat pas assez conséquent ;
  • un taux d’imposition beaucoup trop important.

Affaire à suivre au cours des prochains mois, restez connecté !

acquisition-immobiliere.jpeg
Les facteurs qui freinent l’accès à la propriété

Immobilier : les jeunes primo-accédants

Il semblerait que les conditions pratiquées sur le marché de l’immobilier suscitent l’intérêt des jeunes. Ces derniers, généralement ceux âgés de moins de 35 ans, veulent également profiter des faibles taux d’intérêt pour devenir primo-accédants. C’est ce que révèle une étude effectuée par Opinion Way.

L’enquête menée indique également que pour se constituer un apport personnel, les jeunes économisent à travers des produits d’épargne tels que le livret A, le Plan Épargne Logement (PEL), le livret de développement durable et le livret jeune.

Qu’en est-il de votre côté?

immo
Les jeunes et l’accession immobilière

 

Logements neufs : le financement de l’acquisition

Selon le dernier rapport de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), il semblerait que la vente de logements neufs soit en hausse depuis des mois.

Si vous souhaitez procéder à l’acquisition d’un bien immobilier fraichement achevé, c’est le moment idéal ! Pour l’accession dans le neuf, il faut compter un taux d’intérêt de 1.39 % seulement. De plus, à l’achat d’une résidence principale, il est possible de se reposer sur le Prêt à Taux Zéro pour couvrir jusqu’à 40 % des frais générés. Sinon, dans le cas d’un investissement locatif, les charges peuvent être diminuées grâce à la réduction fiscale mise en place par la loi Pinel.

logements-neufs
Financez l’acquisition d’un logement neuf

Immobilier : l’avis des Français sur la conjoncture

En matière d’immobilier, une étude reprise par le journal Le Figaro indique que 65 % des Français estiment que l’accès à la propriété est difficile.

Les principales causes citées par les interviewés sont :

Le prix des biens immobiliers

Les frais de notaire jugés trop élevés

La réticence des établissements prêteurs à octroyer un emprunt

Bien que les taux de crédit aient considérablement diminué depuis des mois, il semblerait que cela ne change pas grand-chose dans ce domaine.

Affaire à suivre !

immobilier-acces-a-la-propriete-avis-francais
L’avis des Français concernant l’accès à la propriété

Immobilier : les taux chutent et le prix augmente

Il y a du nouveau en matière d’immobilier. Récemment, les indicateurs de l’Observatoire du Crédit Logement/CSA affichaient un taux d’intérêt en baisse. En moyenne, ce dernier n’est que de 1,77 %, le tarif le plus bas pour un tel emprunt depuis les années 40.

Néanmoins, qui dit taux bas, dit aussi plus de capacité d’emprunt. Les particuliers peuvent donc proposer une somme plus conséquente pour l’achat d’un logement. Dû à cette conjoncture, le prix des biens immobiliers a augmenté.

C’est du moins ce que révèle le site MeilleursAgents.com. Affaire à suivre !

immobilier-conjoncture.jpg
La conjoncture immobilière

 

Frais de notaire : la baisse des honoraires passe inaperçue

D’ici le 1er mai prochain, les frais de notaire vont diminuer.   Cela représente une baisse de tarif de 1,33 % pour les ventes/acquisitions immobilières et 1,45 % pour les prêts qui les financent. Bien que cela semble avantageux pour les acquéreurs, il n’en est rien. 80 % de ces dits frais se compose de taxes revenant à l’État et d’autres couts. Ainsi, le revenu réel de ces professionnels est minime et le nouveau décret n’apporte donc aucun changement financier majeur pour les acheteurs.

fraisd
Frais de notaire : le point

Immobilier : la conjoncture profite aux primo-accédants et locataires

En matière d’immobilier, la conjoncture est favorable à tout le monde en 2016. Depuis le début de l’année, les taux de crédit diminuent. De plus, des mesures fiscales, entre autres, ont été entreprises pour faciliter l’accès au logement. Tous ces éléments ont convaincu les Français à devenir primo-accédant. Cela a eu pour effet de diminuer le nombre de locataires. Ainsi, pour relancer ce marché, les propriétaires ont décidé de réduire le montant des loyers. Cela devrait attirer plus de Français. Affaire à suivre.

Une conjoncture favorable pou les primo-accédants
Une conjoncture favorable pour les primo-accédants

Agents immobiliers : une formation constante obligatoire

Dès le 1er avril prochain, les agents immobiliers devront suivre une formation pour que leur carte professionnelle soit renouvelée. Cela survient suite à un décret émis dans le cadre de la loi Alur en mars 2014. Le but est d’accroitre les connaissances et d’améliorer les compétences des opérateurs dans ce domaine. Les documents qui attestent de la présence de ces professionnels aux formations doivent être remis aux chambres de commerce et d’industrie territoriales et départementales ou aux titulaires de carte.

ag
Les agents immobiliers doivent suivre une formation continue