Investissement locatif : les modes de financement possible

Si vous souhaitez vous lancer dans un projet d’investissement locatif, vous serez amené à recourir à un crédit immobilier. Voici quelques conseils qui vous permettront de trouver l’emprunt adapté à votre situation.

Le mode de financement pour un projet d’investissement locatif doit être sélectionné en fonction de vos revenus et de votre patrimoine. Dans la plupart des cas, pour une première demande, les organismes prêteurs vous proposeront un prêt amortissable classique. Ce dernier consiste à rembourser les intérêts et le capital en utilisant le loyer.

investissment locatif
Les loyers de l’investissement locatif peuvent être inclus dans vos revenus

Il vous est aussi possible de financer votre projet avec un prêt in fine. Ce dernier consiste à bénéficier d’une réduction d’impôts en déduisant les intérêts de votre nouveau crédit immobilier de vos autres revenus fonciers. Retenez que, peu importe le type de crédit que vous choisissez, les frais engendrés sont déduits de vos revenus fonciers.

Contrairement au crédit immobilier pour une résidence principale, l’investissement locatif ne nécessite, le plus souvent, que la garantie décès et perte totale et irréversible d’autonomie. À savoir que, depuis le 1er janvier 2018, il est possible de résilier le contrat d’assurance emprunteur chaque année. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

À titre d’information, la mensualité d’emprunt ne doit pas dépasser 70 % de vos revenus mensuels.

L’investissement locatif dans une cave constitue un placement intéressant

Chers lecteurs, avez-vous déjà entendu parler de l’investissement locatif dans une cave ? J’ai découvert ce placement en visionnant l’émission Sept à Huit Life samedi dernier. Au programme, il y avait un reportage à ce sujet. Ce type d’opération semble être accompagné d’une bonne rémunération.

investissement-locatif
Envisagez un investissement locatif dans une cave

D’ailleurs, selon un article publié par Les Échos Patrimoine, il apparait que la rentabilité brute d’un investissement locatif dans une cave tourne autour des 6 % dans la région parisienne. Cela ne laisse pas indifférents les Français désireux de se constituer un revenu complémentaire. L’une des plateformes spécialisées dans ce secteur d’activité, Jestocke.com, indique que le nombre de caves proposées par les propriétaires a augmenté de 163 % de janvier à septembre 2017.

Cependant, attention ! Le taux de rendement n’est pas le même partout. La profitabilité de l’opération varie selon les arrondissements. Ainsi, les 4e, 6e et 12e arrondissements affichent une rémunération de l’ordre de 14 %, alors que, dans le 2e et dans le 15e, il faut compter un gain de 6% seulement.

Outre les bénéfices que rapporte un tel placement, cet investissement s’avère être très intéressant étant donné que le budget nécessaire pour s’offrir une cave à louer est raisonnable. Il faut compter entre 1 500 et 3 000 euros par mètres carrés.

Un crédit pour procéder à un investissement locatif, mais où ?

Vous envisagez de prendre un crédit immobilier pour procéder à un investissement locatif ? Vous avez raison, la conjoncture (taux immobiliers, durée de remboursement) vous permet, en ce moment, de conclure une bonne affaire !

investissement-locatif.jpeg
Investissement locatif : les infos pratiques

Cependant, pour que ce genre d’opération soit rentable, il faut absolument que vous procédiez à un placement dans une région où il y a une forte demande de location. Au moment d’acheter le bien, pensez également au profit réalisable en cas de revente. À savoir qu’actuellement, les villes où le prix du mètre carré est le plus élevé sont Paris, Bordeaux, Lille et Nancy.

Loi Pinel : un dispositif reconduit jusqu’en décembre 2017

Bonne nouvelle pour les investisseurs ! En effet, le dispositif de défiscalisation compris dans la loi Pinel a été reconduit jusqu’en 2017. C’est ce qui a été décidé dans le cadre de la loi de finances. Pour rappel, ce décret vous permet de profiter d’une réduction fiscale flexible. La durée de location peut, à votre convenance, s’étendre sur 6, 9 ou 12 ans. La déduction d’impôt s’élève alors respectivement à 12 %, 18 % et 21 %. Au maximum, l’économie réalisable peut atteindre 63 000 euros.

loi-pinel
Loi Pinel : le dispositif de défiscalisation

 

Attention ! Tout contribuable n’est pas forcément éligible au dispositif Pinel ! Ce dernier est accessible sous certaines conditions. Retrouvez-en quelques-unes ci-dessous :

  • Le bien immobilier acheté doit être neuf. Si des travaux sont en cours, ces derniers doivent être sur le point d’être complétés.
  • Le logement doit répondre à certaines exigences énergétiques. Cela comprend, par exemple, un label Bâtiment Basse Consommation (BBC) ou Haute Performance Énergétique (HPE) rénovation.
  • L’investissement locatif doit avoir lieu dans l’une des zones suivantes : A bis, A et B1, soit dans la région parisienne, en Côte d’Azur et dans les départements d’outre-mer.

Pour en apprendre davantage à ce sujet, rendez-vous sur le site d’information dédié à la loi Pinel, loi-pinel-info.org. Un simulateur gratuit y est même accessible, cela devrait vous aider à y voir plus clair.

Investissement locatif et défiscalisation : ce n’est pas la fin de la loi Pinel

Les Français qui souhaitent procéder à un investissement locatif l’an prochain n’ont pas de quoi s’inquiéter ! Il semblerait que le dispositif de défiscalisation compris dans la loi Pinel ne prendra pas brutalement fin en 2018. C’est ce que laissent entendre les propos de Jacques Mézard. Un article publié sur Cbanque.com indique que le ministre de la Cohésion des territoires serait réticent à mettre fin à cette aide dû aux conséquences envisageables dans un tel cas de figure. En effet, la construction de logements neufs chuterait.

Restez connecté pour connaitre la décision prise.

loi-pinel.png
Ce n’est pas la fin du dispositif de défiscalisation de la loi Pinel

Investissement locatif : les bonnes raisons d’y recourir

Vous aimeriez vous laisser tenter par l’investissement locatif, mais avez encore quelques hésitations ? Voici les bonnes raisons d’y recourir :

  • De faibles taux accompagnent le crédit immobilier. En lançant dès maintenant votre demande de financement, vous ferez une bonne affaire.
  • Le dispositif de défiscalisation compris dans la loi Pinel a été prolongé jusqu’en 2017. En choisissant ce placement, vous bénéficierez donc d’une réduction d’impôt.
  • Le loyer représente un bon moyen de vous constituer un apport personnel.
  • C’est l’occasion d’enrichir votre patrimoine.
investissement-locatif.jpg
Les avantages d’un investissement locatif

Crédit immobilier : lancez-vous dans l’investissement locatif

Si vous envisagez de vous lancer dans l’investissement locatif, c’est le moment ou jamais ! Les voyants sont au vert. Les taux du crédit immobilier demeurent notamment abordables malgré la tendance haussière qui influence le marché de la pierre. Ce n’est pas tout ! 2017 est la dernière année lors de laquelle vous pourrez profiter du dispositif de défiscalisation adopté dans le cadre de la loi Pinel.

Ce placement comporte de nombreux avantages. Il vous donne notamment l’opportunité de vous constituer un patrimoine immobilier ou encore de préparer votre retraite. Si vos finances le permettent, ne passez pas à côté de cette bonne occasion !

investissement-locatif.jpg
Investissement locatif : le bon plan du moment

Investissement locatif : les avantages du dispositif Pinel

Vous comptez procéder à un investissement locatif à l’aide d’un prêt immobilier ? Sachez que grâce à la loi Pinel vous pouvez profiter de multiples avantages dans le cadre de cette opération.

Si votre objectif est de réduire vos impôts, constituer un patrimoine, créer une source de revenus supplémentaire et préparer votre retraite, ce décret devrait vous être utile.

Pour connaître les zones éligibles à cette aide financière, rendez-vous sur le site loi-pinel-info.org. Il vous est même possible d’y effectuer une simulation personnalisée.

loi-pinel
Les avantages de la loi Pinel en matière d’investissement locatif

 

Défiscalisation de la loi Pinel : les économies réalisables

Grâce à l’adoption de la loi Pinel, les investisseurs qui souhaitent procéder à une location immobilière peuvent profiter d’une défiscalisation importante.

Voici les réductions fiscales réalisables en fonction du nombre d’années de location :

  • 12% du coût du logement pour une période de 6 ans
  • 18% de réduction sur le prix d’achat pour une durée de 9 ans
  • 21% du prix de la résidence pour une location de 12 ans

L’économie maximum réalisable s’élève à 63 000 euros. À noter que les conditions sont flexibles. Rendez-vous sur le site loi-pinel-info.org pour en apprendre plus à ce sujet.

defiscalisation-loi-pinel
Le dispositif de défiscalisation de la loi Pinel

Investissement locatif : le calcul de la défiscalisation

Lorsque vous procédez à un investissement locatif, la loi Pinel vous permet de profiter d’une réduction d’impôt.

Vous vous demandez comment la déduction fiscale est calculée ? En voici un aperçu :

  • De la première à la neuvième année, l’économie réalisable est de 2%
  • De la dixième à la douzième année, il est possible de bénéficier d’une défiscalisation supplémentaire à hauteur de 1%.

Attention ! Seuls quelques types de logements sont concernés par ce dispositif, dont :

  • Un logement neuf en état futur d’achèvement (VEFA)
  • Une résidence en construction
  • L’acquisition d’un bien immobilier inachevé en vue d’être complété
  • La souscription au capital de Société Civile de Placement Immobilier (SCPI)
defiscalisation-investissement-locatif
Investissement locatif : profitez d’une réduction d’impôt