Prêt à taux zéro : le montant financé dépend des régions

Pour ceux qui ne le savent pas, les primo-accédants peuvent avoir recours au prêt à taux zéro pour financer leur premier achat immobilier. Cependant, le montant attribué varie en fonction de la région dans laquelle se trouve l’acheteur.

ptz
Le prêt à taux zéro varie selon les régions

En agglomération, un décret publié dans le Journal officiel le 31 décembre fixe la quotité à 40% du montant de l’achat. Attention, le prêt à taux zéro est attribué pour les logements neufs. L’immobilier ancien n’est plus éligible en raison de la pénurie.

ptz
Le PTZ est accordé aux primo-accédants

Par contre, si vous comptez investir dans une région rurale, la quotité est de 20% pour les logements neufs. En ce qui concerne les villes moyennes, la quotité reste à 40% pour l’immobilier ancien avec travaux.

Le PTZ sera maintenu dans les petites villes et les zones rurales

Les mesures prises dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018 devaient exclure le Prêt à Taux Zéro (PTZ) dans les zones B2 et C. Cependant, il n’en est rien ! En effet, le PTZ sera maintenu dans les petites villes ainsi que dans les zones rurales en 2018 ainsi qu’en 2019. C’est ce qu’a décidé le président de la République, Emmanuel Macron, après avoir fait face au mécontentement de nombreux maires issus des régions citées plus haut.

ptz
Le PTZ sera applicable dans les zones B2 et C en 2018 et 2019

Il faut cependant retenir le fait que le montant des aides destinées à faciliter l’accès à la propriété aux primo-accédants sera réduit de moitié dans ces zones géographiques. En effet, le Prêt à Taux Zéro ne couvrira plus 40 % du coût de l’opération immobilière. Le PTZ sera plafonné à 20 % à compter de l’an prochain.

À noter que la somme accordée par l’État dans le cadre d’une primo-accession ne dépend pas seulement de la zone d’implantation du logement, mais également du nombre d’occupants du bien.

Pour en apprendre davantage à propos du PTZ et pour vérifier votre éligibilité à ce dernier, rendez-vous sur le site officiel de l’administration française, service-public.fr. Une fiche d’information complète est gratuitement accessible à ce sujet.

Les zones rurales et périurbaines appliqueront le prêt à taux zéro

Suite au projet de loi de finances 2018, le prêt à taux zéro devait être supprimé dans les zones rurales (C) et périurbaines (B2). Toutefois, Emmanuel Macron est revenu sur sa décision et a annoncé que ces zones continueront à proposer le PTZ pendant encore deux ans. Cette annonce s’applique également aux villes couvertes par un contrat de redynamisation des sites de défense. De plus, le dispositif « Pinel » sera lui aussi maintenu dans les communes qui se trouvent dans ces zones et qui possèdent un agrément.

ptz.jpeg
Les emprunteurs des zones rurales et périurbaines pourront bénéficier du PTZ

Prêt à taux zéro : qu’est-ce qui change à compter de 2018 ?

Les mesures prises dans le cadre de la loi de finances 2018 ont récemment été dévoilées. Certaines d’entre elles concernent le Prêt à Taux Zéro. Dès l’an prochain, les primo-accédants optant pour un logement neuf pourront prétendre au PTZ seulement si le bien immobilier est situé sur un territoire tendu. Cela comprend les zones A, A bis et B1.

ptz-2018
Prêt à Taux Zéro : les modifications prévues en 2018

La zone B2 sera toujours éligible à ce dispositif, mais l’allocation sera divisée par deux. Les frais d’acquisition ne seront couverts qu’à 20 %, contre 40 % actuellement.

En ce qui concerne le Prêt à Taux Zéro dans l’ancien, seuls les logements nécessitant des travaux et localisés dans la région B2 et C sont concernés par cette aide de l’État.

Prêt à taux zéro : la location est envisageable

Le prêt à taux zéro vous a partiellement aidé à couvrir les frais d’acquisition de votre résidence principale et maintenant que celle-ci est achevée, vous vous demandez si vous pouvez la louer ?

C’est possible à condition que le PTZ date de six ans. C’est le délai prévu par la loi. Il y a cependant quelques exceptions à la règle. Voici quelques-uns des cas de figure dans lesquels ce décret ne s’applique pas :

  • Un déménagement suite à une mutation professionnelle
  • Une rupture de Pacs ou un divorce
  • Une perte d’emploi (qui date de plus d’un an)

À savoir que ces règles sont également valables dans le cadre d’un prêt accession sociale (PAS). Pour en apprendre plus à ce sujet, consultez les fiches pédagogiques accessibles sur le site officiel de l’administration française.

ptz
PTZ : les infos pratiques

Prêt à taux zéro : le plafond du crédit d’impôt est respecté

Qu’est-ce que le prêt à taux zéro ? Le PTZ est un dispositif qui permet aux primo-accédants de profiter d’un emprunt en étant dispensé de taux d’intérêt. En effet, ces derniers sont pris en charge par l’État.

ptz.jpeg
Les infos pratiques concernant le PTZ

Attention ! Il faut savoir que le crédit d’impôt accordé aux établissements prêteurs est soumis à un plafond. En effet, les fonds débloqués des finances publiques ne peuvent excéder 2,1 milliards d’euros. C’est ce qu’indique le code général des impôts. Selon un communiqué publié dans le Journal officiel, il semblerait que cette limite ait été respectée cette année.

Affaire à suivre !

Prêt à Taux Zéro dans l’ancien : les exigences

Vous prévoyez de prendre un Prêt à Taux  Zéro pour financer l’acquisition d’un logement ancien ? Pour y avoir droit, il est impératif que le montant des travaux de rénovation soit inférieur ou égal à 25% du coût de l’opération immobilière.

Pour commencer, il convient d’estimer la somme nécessaire pour couvrir les frais générés par les travaux. Le mieux est de faire appel à des professionnels qui vous fourniront un devis. Vous pourrez ainsi remettre ce dernier à l’établissement prêteur en guise de preuve. Cependant, sachez que vous n’êtes pas obligé de recourir à un expert Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour réaliser les améliorations, vous pouvez vous en charger vous-même. Dans les deux cas de figure, il est cependant impératif de sauvegarder les factures.

Rendez-vous sur le site du ministère du Logement et de l’Habitat durable pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

ptz.jpg
Le PTZ dans l’ancien

Prêt à Taux Zéro : le principe

Le Prêt à Taux Zéro est un emprunt destiné à faciliter l’accès à la propriété. En effet, lorsque vous avez recours à cette prestation, les intérêts sont pris en charge par l’État. Vous ne restituez que le capital emprunté. Attention ! Ce dispositif n’est valable que lorsqu’il s’agit de couvrir les frais d’acquisition d’une résidence principale. Des conditions de ressources sont aussi applicables en fonction du lieu d’habitation choisi.

Pour y voir plus clair, simulez le PTZ auquel vous pouvez prétendre sur le site officiel du ministère du Logement et de l’Habitat durable.

ptz
Le principe du PTZ

Prêt à Taux Zéro : les règles de base

Le Prêt à Taux Zéro a été mis en place afin de faciliter l’accès à la propriété. Néanmoins, il est important de retenir que l’octroi du PTZ s’effectue sous des conditions spécifiques. Il est notamment impératif que le logement que vous comptez acquérir soit destiné à être votre résidence principale. Il y a également des conditions de ressources à respecter. Le montant alloué dépend de la zone d’habitation que vous choisissez. À noter que seule une partie du prix d’achat sera couvert. Vous devrez vous tourner vers d’autres prestations ou puiser dans votre épargne pour compléter le financement requis.

Pour en savoir plus au sujet du PTZ, rendez-vous sur le site officiel du Ministère du Logement et de l’Habitat durable.

pret-a-taux-zero.jpg
Prêt à Taux Zéro : les infos pratiques

 

Prêt à Taux Zéro : un dispositif qui porte ses fruits

Le dispositif du Prêt à Taux Zéro porte ses fruits en 2016 si l’on en juge par le nombre de maisons neuves construites et vendues. En effet, selon le prestataire Les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB), il semblerait que ce secteur d’activité gagne du terrain. Les ventes sont en hausse de 11,5%.

Pour rappel, le PTZ est un crédit gratuit qui vous permet de financer votre résidence principale à hauteur de 40% du prix de vente. L’octroi de cet emprunt s’effectue évidemment sous certaines conditions. Rendez-vous sur le site logement.gouv.fr pour recueillir plus d’informations à ce propos.

ptz
Les résultats du PTZ