Prêts écologiques : les travaux éligibles

Les banques proposent des prêts écologiques aux personnes qui réalisent des travaux d’économies d’énergie au sein de leur logement. Cependant, c’est le code des impôts qui indique quelles sont les améliorations qui sont éligibles. Cela comprend l’isolation thermique, l’installation de panneaux solaires, d’appareils de chauffage, de chaudière ou encore de pompes à chaleur. Il est également possible de bénéficier de l’éco-PTZ pour financer les travaux, voir même cumuler celui-ci avec le prêt écologique si le budget dépasse 30 000 euros.

anah.GIF
Les travaux doivent être réalisés dans le but de réduire la consommation d’énergie

Prêt écologique : les conditions d’octroi

Vous disposez d’un logement ancien et souhaitez y effectuer des travaux afin d’augmenter l’économie d’énergie et d’améliorer la performance énergétique ? Un prêt écologique peut financièrement vous aider à tout mettre en place pour y parvenir.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’avoir un Livret de Développement Durable à son actif au moment de transmettre la requête de financement pour que celle-ci soit acceptée. Le créditeur examine simplement votre capacité de remboursement ainsi que les garanties que vous pouvez fournir.

Attention ! Il est impératif que les travaux soient effectués par un prestataire Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Ce dernier doit d’ailleurs vous fournir un devis que vous présenterez à l’établissement prêteur lors de votre demande.

pret-ecolo
Prêt écolo : les infos pratiques